Histoire de la peinture miniature

Le mot "miniature" provient de "minium", le pigment rouge d'origine minérale découvert par les artistes de la Rome antique. Des siècles plus tard, les moines du Moyen-Âge se servaient du pigment pour orner leurs manuscrits d'une abondance de petites illustrations richement ornées. Enfin, vers le XVIIIe siècle, le terme "miniature" vint à désigner une variété nouvelle d'oeuvre d'art: de très petites peintures sur métal, ivoire ou laque, émouvantes par la précision nécessaire à leur production. Par ses vives couleurs et petite taille, la peinture miniature offrit aux riches l'occasion d'intégrer une touche artistique à n'importe quel objet de leur quotidien, et même de porter des oeuvres picturales pour bijoux. Avant l'apparition de la photographie, les portraits miniatures étaient à peu près le seul moyen de communiquer un visage à distance. Elles étaient coramment échangées entre fiancés à l'occasion de mariages arrangés.

Les artistes russes du XVIIIe siècle développèrent un style de peinture miniature unique et personnel, en s'inspirant du folklore local et des épisodes de la vie paysanne. Les miniaturistes russes acquirent une grande maîtrise de la peinture sur laque, où l'artiste appose la peinture à l'huile par couches succéssives, séparées par des applications de laque brillante. Par ce moyen, l'artiste réussit à atteindre un degré de richesse détail incroyable pour une si petite surface.

De nos jours, la peinture miniature attire un grand intérêt des amateurs et collectionneurs d'art du monde entier, et les oeuvres particulièrement riches de détail sont fort prisées.

Prendre soin d'une miniature

Quelques astuces pour préserver votre miniature des dégâts du temps:

  • Maniez la miniature avec délicatesse. Il est préférable de la tenir par les bords, pour éviter des marques sur la surface.
  • Évitez de salir ou de gratter la surface de la miniature.
  • Nettoyez-la avec un tissu très doux.
  • Enfin, évitez de l'exposer longtemps au soleil, et préservez-la de la chaleur, du froid et de l'humidité excessifs.

Texte et images © 2007 Irina Kouznetsova.